hune


hune

hune [ 'yn ] n. f.
• 1138; a. scand. hûnn
Plateforme arrondie à l'avant, qui repose sur un bas-mât. Mâts de hune : les mâts qui surmontent les bas-mâts. Grande hune, celle du grand mât. Hune de télépointage : tourelle de direction de tir. Hune télescopique d'un sous-marin en surface. ⊗ HOM. Une.

hune
n. f. MAR Plate-forme semi-circulaire fixée à la partie basse des mâts.

⇒HUNE, subst. fém.
A. — MAR. Plate-forme reposant sur les barres traversières et les pièces de bois supportant les bas-mâts et qui sert pour effectuer les manœuvres hautes. Le petit havre était endormi. Quelques navires y étaient mouillés, cargues sur vergues, hunes capelées, et sans fanaux (HUGO, Travaill. mer, 1866, p. 409). La hune est une plate-forme arrondie à sa partie avant, pour faciliter le jeu des voiles (GALOPIN, Lang. mar., 1925, p. 57) :
... le souffle régulier de l'alizé commençait à mourir. C'étaient maintenant des brises folles qui changeaient, et puis des instants de calme où tout s'immobilisait dans une sorte d'immense resplendissement bleu, et alors on voyait les vergues, les hunes, les grandes voiles blanches dessiner dans l'eau des commencements d'images renversées qui ondulaient.
LOTI, Mon frère Yves, 1883, p. 69.
Mât de hune. Mât situé immédiatement au-dessus de la hune du bas-mât. Le foc (...) n'était plus abrité par la brigantine. Un mât de hune fut guindé, et une flèche, tendue au vent, ajouta sa puissance d'impulsion à celle des autres voiles (VERNE, Tour monde, 1873, p. 186). Les mâts de hune sont tenus par des étais qui portent leur nom (étai du petit mât de hune, par exemple), par des haubans qui viennent se raidir sur la hune et par des galhaubans qui viennent se raidir sur le pont (GALOPIN, Lang. mar., 1925, p. 57).
Grande hune. Hune du grand mât. Les bâtiments à voile (...) demeuraient immobiles, tout en s'habillant de la grande hune au petit perroquet, de toile blanche ou de toile brune (MAUPASS., Pierre et Jean, 1888, p. 295).
Chef de hune. ,,Quartier-maître de manœuvre spécialement chargé de diriger les gabiers d'un même mât`` (Lar. 19e). On demande le chef de la hune de misaine; qu'il descende bien vite! (LOTI, Mon frère Yves, 1883p. 332).
Hune de télépointage ou hune de tir. ,,Tourelle de direction de tir d'un navire de guerre installée au sommet d'un mât`` (GRUSS 1952).
Hune télescopique. ,,Hune de vigie d'un sous-marin en surface`` (GRUSS 1952).
SYNT. Hune d'artimon, de beaupré, de misaine, de perroquet, de vigie; hune d'un navire; hune guerrière, primitive; bonnette, drisse, écoute, feux, gambe, hauban, rambarde de hune; voile d'un mât de hune; monter à la hune; gabier en vigie à la hune.
B. — TECHNOL. Pièce de bois horizontale, terminée à ses deux extrémités par un tourillon et qui supporte en son milieu une cloche (d'apr. CHESN. 1857 et Mots rares 1965).
Prononc. et Orth. : [yn] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1180 hune mar. (G. DE BERNEVILLE, Gilles, éd. G. Paris et A. Bos, 902). Empr. de l'a. scand. hûnn subst. masc. « plate-forme fixée sur les bas-mâts » [pour le changement de genre en fr., v. Romania t. 54, p. 393, sqq.], ce qui s'accorde bien avec l'ancienneté et la fréq. du mot en Normandie d'où il a gagné le reste du pays. Fréq. abs. littér. : 71. Bbg. VIDOS 1939, p. 55, 56, 57, 171, 416.

hune ['yn] n. f.
ÉTYM. V. 1180; anc. scandinave hûnn, même sens.
1 Plate-forme arrondie à l'avant, et qui repose sur les élongis et les barres transversales d'un bas-mât (→ Armada, cit.). || La hune sert à maintenir l'écartement des haubans; à déposer le matériel de service de la mâture; elle servait de lieu de repos aux hommes chargés des manœuvres hautes ( Gabier; → Hauban, cit. 1). || Haubans de hune. || Mâts de hune : les mâts qui surmontent les bas-mâts. || Voile d'un mât de hune ( Hunier). || Vergue de hune. || Hune de misaine, d'artimon ( 2. Fougue).Grande hune, celle du grand mât (→ Fanal, cit. 1). || Demi-hune en forme de hotte ( Gabie [vx]). || Arc-boutant de hune. || Rambarde, garde-fou d'une hune. || Hune primitive, formée d'un tonneau fixé au mât. || Hune métallique de tir, sur les navires de guerre du XIXe siècle.Hune de vigie, sur un voilier.Chef de hune : quartier-maître qui dirige les gabiers (d'un mât).
0 Yves habitait là-haut, dans sa hune (…) C'est moi qui montais de temps en temps lui faire visite (…) j'aimais assez ce domaine d'Yves, où l'on était éventé par un air encore plus pur. Dans cette hune, il avait ses petites affaires (…)
Loti, Mon frère Yves, p. 49.
Hune de télépointage, hune de tir : tourelle de direction de tir. || Hune télescopique d'un sous-marin en surface.
2 Techn. Poutre terminée par deux tourillons et qui supporte une cloche.
DÉR. Hunier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • hune — hune …   Dictionnaire des rimes

  • *hune — ● hune nom féminin (ancien scandinave hûnn) Plate forme fixée à l extrémité du bas mât, qui servait à écarter convenablement les haubans et à entreposer les objets du service courant de la mâture. ● hune (expressions) nom féminin (ancien… …   Encyclopédie Universelle

  • hune — HUNE. s. f. (L H s aspire.) Espece de cage qui est au haut du mast, & qui sert à porter un matelot pour descouvrir de loin. La hune d un navire. monter à la hune. mast de hune …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Hune — (Seew.), so v.w. Mars …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Hüne — (früher Henne, mittelhochd. hiune), ursprünglich soviel wie Hunne (Volksname); dann soviel wie Riese, Recke aus sagenhafter Zeit und allgemeinere Bezeichnung eines übergroßen und starken Menschen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Hüne — Hüne, Wort unbekannten, vielleicht celt. Ursprungs, in einigen Gegenden des nordwestl. Deutschlands gleichbedeutend mit Riese; H.gräber, die uralten Grabhügel, in denen sich in der Regel ein Kern, jedoch nicht von gemauerten Steinen, findet. Die… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Hüne — ↑Gigant …   Das große Fremdwörterbuch

  • Hüne — Sm std. (13. Jh.), mhd. hiune Stammwort. Seit dem 13. Jh. in der Bedeutung Riese , vorher Hunne , wie ahd. Hun(i) Pl., as. hūn, der Name des im 4. Jh. nach Europa einbrechenden Völkerstamms (die Form Hunne erscheint erst in der Humanistenzeit).… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Hüne — Hüne: Das Wort für »Riese, großer, breitschultriger Mann« ist in niederd. Lautung – mhd. entspricht hiune, frühnhd. Heune – seit dem 19. Jh. gemeinsprachlich geworden. Es ist identisch mit mnd. hūne, mhd. hiune »Hunne; Ungar«, geht also auf den… …   Das Herkunftswörterbuch

  • hune — Hune, c est le panier ou caige, qui est au haut du mast, qui sert à porter un paige de navire ou autre matelot pour descouvrir terre et coursaires, Carchesium …   Thresor de la langue françoyse


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.